Bienvenue sur mon Blog

Sur ce blog vous pouvez suivre mes activités en rapport avec la verticale... Vous pouvez également visionner quelques photos et les télécharger. Bonne lecture, Michel

vendredi 17 juin 2011

Séjour grandes voies Ariège

A la demande de la section adulte du club d'escalade d'Arles j'ai été embauché pour encadrer un séjour grandes voies. Seulement les tout débutants que je devais accompagner et initier aux joies des grandes verticales étaient absents. Il est donc décidé que je parte sur une grande voie d'un niveau un peu plus difficile avec un des anciens de club...
Le choix de l'ancien se révèle être Cyril Doillon, et le choix de notre voie sur le Quié de Sinsat secteur Peppermint se trouve être Les Plaisirs de la Pierre ED inf (6c+ max et A1 ou 7b)  sur 7 longueurs.
Entraîné et relativement affuté les difficultés ne m'inquiètent pas du tout. Et ceci à telle point que je chausse mes chaussons d'échauffement à bord tout rond (à peine mieux que mes baskets). J'envisageais même de libérer la longueur d'artif annoncé à 7b.
Mais que nenni. La première longueur en 6c nous mets déjà dans le bain, avec des pas de dalle en friction.
La seconde longueur en 6a pas facile pour la difficulté annoncée ne nous permet pas de nous reposer. Quant à la suivante en 7b en libre, elle nous tord les doigts, les pieds, les genoux et les coudes pire qu'un fakir qui essaierait de rentrer dans une boîte aux lettres.
J'abandonne vite fait le libre et décide de tirer sur les dégaines.
La quatrième longueur en 6c+ sera la longueur où je crois avoir arqué une verticale des plus petites que j'ai jamais arqué...(même à Mouriès j'en ai pas arqué des comme ça).
Le final des 2 longueur de 6b+ (ressemblant plus à du 6c bien frappé) et de la dernière en 5c finira par nous achever.
Seul la descente en rappel constitue le moment de retour au calme (bien plus judicieux que la descente à pied - merci aux chaussures d'approche et de descente qui se sont décrochées de mon baudrier au sommet de la voie).
Arrivés au sol, et un peu de recherche de chaussures, nous avalons la descente qui nous sépare de la voiture.



Via-ferrata de la Grotte des Demoiselles

Voilà une via idéale à grimper par grosse chaleur, à condition d'apprécier l'immersion dans un bain de "noir" et de ne pas être claustro. Si le "noir" ou la nuit vous fait peur vous pouvez attendre 4h de l'après-midi afin qu'un rayon de soleil vient pénétrer et illuminer l'énorme baume qu'on appelle d'ailleurs la Baume du Soleil...
Pour la première partie, attention à la tyrolienne qui nécessite l'usage d'un bon frein.
Un via-ferratiste amateur en a fait les frais juste avant qu'on arrive à son niveau. Nous avons assisté à son secour par hélitreuillage...
Par ailleurs, dans l'optique de pouvoir facilement faire ce parcours sans louper le final de la Baume du Soleil, il est judicieux d'éviter la première partie (partie basse) et sa tyrolienne.
Les amateurs de tyrolienne peuvent en trouver des plus belles sur le parcours des gorges du Gardon à Collias ou dans des parcs aventure...

mardi 3 mai 2011

Retour sur les bancs de l'école

Le lundi de Pâques j'ai eu droit (avec des collègues) à une petite remise à niveau lors d'une formation de recyclage destiné aux professionnels. En effet, depuis peu, nous devons passer tous les 6 ans une petite formation de 3 jours pour valider notre carte pro...

La formation à eu lieu à Bois le Roi, non loin des blocs Bellifontain, ce qui à permit d'effectuer un recyclage des compressions, des mouvements en apnée, des gainages de gymnaste et autres gestes complètements étrangers à ceux dictés par notre calcaire provençal. D'après les quelques photos exposées sur le blog de grimpisme (magasin en ligne spécialisé escalade) je n'ai plus peur: ni de la hauteur, ni des moustiques (il y en avait pas mal), ni de serrer les dents, ni d'éblouir la vue de mes collègues par mon superbe bronzage d'homme des cavernes.

Pour les curieux (mort de faim de manips) ou les collègues pros,vous pouvez trouver sur le côté quelques photos et petits films relatifs à nos 2 belles demi-journées manips. La première série concerne une manip de descente en rappel avec déviation éjectable une fois arrivé au sol. Ce qui peut être intéressant pour une descente de cascade trop arrosée. La deuxième série de photos concerne des manips de secours en paroi avec, en particulier, une manip pour faire redescendre un premier de cordée blessé et inconscient coincé dans un gros surplomb ou une grosse traversée, le tout évidemment en grande voie (suspendu dans le vide)...

dimanche 24 avril 2011

Stages Pâques 2011

Avant de repartir sur les bancs de l'école du côté de Fontainebleau afin de revalider ma carte professionnelle je vous laisse admirer les photos des 2 stages de Pâques (enfants et ados) de cette année 2011.
Vous pouvez voir de l'escalade sur blocs, en falaise mais aussi un décomposé de la manip du relais (par Clémentine, en vue d'un petit article) et enfin quelques vidéos du fameux pendule. Pour ceux qui ont le mal de mer ou le vertige, passer votre chemin...

mardi 12 avril 2011

L'escalade à la sauce slovène

Après l'escalade à la sauce cubaine je vous propose de l'escalade à la sauce slovène. En effet la vidéo ci-dessous présente une des meilleure grimpeuse de notre planète, Maja Vidmar, sous le regard de son chien Roxy.



Une petite anecdote tout de même:
L'été dernier, au moment où ont lieu les compétitions importantes sur le briançonnais (le TAB à l'Argentière et Briançon) Maja Vidmar se trouvait sur les falaises de Mont Dauphin. Ou plutôt au pied de ces falaises. Car si je me souviens bien c'était au lendemain de sa finale des Internationaux à Briançon où elle a terminé troisième.
Ce jour là, en fin de matinée, avant de partir l'après midi en canyoning avec un groupe je suis venu faire ma traversée fétiche sur le fameux secteur de la grotte de Mont-Dauphin.
Arrivée au secteur une horde de jeunes slovènes grimpaient. La traversée était libre ou en tout cas bien grimpable. Sauf qu'à son premier gros crux il ne fallait pas tomber... Non que c'était haut (les pieds à max 1m du sol). Mais sous le crux était couché une petite créature que j'ai pris pour un enfant et qui avait l'air d'être dans un sommeil profond.
Embarassé de devoir réveiller cette personne pour pouvoir grimper je me dirige vers un de ces jeunes slovènes pour leur demander s' ils peuvent déplacer le dormeur.
Le dormeur se réveille, se lève et fait quelques pas. Je me rend alors compte que ce que je croiais être un enfant est en faite une grimpeuse d'exception. J'avais en face de moi la grimpeuse qui la veille a décroché un podium sur une des compétitions les plus prisées.
Méfions nous donc des apparences. Et voilà une fois de plus la preuve que l'on peut être à la fois petit  mais grandement efficace dans nos réalisations.
Toute mes excuses à Maja de l'avoir sortie de ses rêves...

mardi 5 avril 2011

Comment s'asseoir sur un banc

Démo de Jili et Thomas à l'Argentière-la-Béssée ou comment s'asseoir sans se baisser...

Clément grimpe comme un cubain

Puisque la mode est à la grimpe cubaine voici une démo de clément  qui se met dans tout les sens pour réussir son bloc...


Portrait d'un jeune grimpeur paysan cubain

Voici une superbe vidéo sur un jeune grimpeur cubain qui le matin travaille la terre pour partir sur le rocher l'après-midi.
La vidéo est vraiment intéressante, notamment pour un travail et une recherche vraiment pointu de l'image...
Bon film.